Théâtre

 

Un projet : Compagnie La Boîte à sel & Très Tôt Théâtre
Ecriture et mise en scène : Céline Garnavault
Co-auteur : Arnaud Le Gouëfflec
Avec en scène (et à l’écriture de plateau) : Laurent Duprat, Camille Demoures, Fanch Jouannic et Atsama Lafosse
Assitante à la mise en scène : Merlène Dronne
Collaboration artistique : Jérôme Thibault
Création sonore et coécriture: Thomas Sillard
Création et régie lumière : Alizée Bordeau
Régie son (en alernance) : Margaux Robin et Thomas Sillard
Scénographie : Olivier Droux
Costumes et accessoires : Stéfani Gicquiaud
Animation vidéo Audiolab : Titouan Bordeau
Composition musicale : Laurent Duprat, Camille Demoures, Fanch Jouannic et Atsama Lafosse

Spectacle : LE GRAND CHUT.

MISE EN SCÈNE CÉLINE GARNAVAULT – CRÉATION MAI 2019

Un beau jour, les sons disparaissent un à un de la surface de la Terre laissant place au silence. Face à cette situation aussi étrange qu’improbable, une cellule de crise, nommée La Brigade acoustique, mène l’enquête… 

Quatre artistes complémentaires donnent forme à une enquête sonore et fantastique ne manquant ni de gags ni de suspens. Car si les sons ont disparu, où sont-ils passés ? Comment les récupérer, les recréer, les remettre à leur place ? S’articulant autour de ces énigmes, cette création entraîne le public dans un univers de film noir composé de mots, d’images, de musiques, de sons, de boites d’oeufs et d’une machine fantastique…

« Qu’est-ce qu’on écoute ? Comment écoute-t-on le monde ? », sont les questions de fond qui veinent ce spectacle aussi décalé sur la forme que sérieux sur le fond. Comment ne pas être sensible à la problématique de la disparition du vivant alors que l’on craint une extinction de masse ? Ce joyeux bataclan touche juste.

Le Télégramme Morlaix, 21 mai 2019

———————————————————————————————————
11391318_10152939751075878_5004234429205213319_n

création automne 2015

[Inuk] ᐃᓄᒃ

Dans le Grand Nord, les nuits d’hiver sont longues, très longues. Mais on s’y fait, même si pendant plusieurs mois il ne fait clair que quelques heures par jour et que la noirceur s’installe en tout début d’après-midi. 
Là-haut, chacun sait que le plus beau spectacle auquel on puisse assister a lieu la nuit. Alors on s’habille chaudement après le souper et on s’en va marcher dehors. On s’éloigne du village, assez loin pour ne pas être gêné par la lumière des lampadaires et là, on lève la tête, puis on plonge les yeux dans le ciel en attendant le grand moment. Parfois il ne se passe rien mais lorsque cela se produit, c’est toujours le même émerveillement. Avec l’expérience, on finit par savoir reconnaître les signes qui annoncent le spectacle… 
Rendez-vous à Kangiqsujuaq, notre porte d’entrée au Nunavik, terre des Inuit du Québec, le temps d’une grande expédition sur la banquise polaire. 
Réaliser pour moi un rêve d’enfant. 
Mon grand-père maternel André était pêcheur à Fécamp. Terre-Neuvas, en fait. Au temps où les morutiers partaient pour trois, voire cinq mois, pêcher la morue dans les mers de Terre-Neuve ou du Groenland. Il revenait à quai, les bras chargés d’habits d’enfant en peau de phoque pour ma mère et d’histoires incroyables sur les Inuit. Je ne connais pas ce peuple autochtone, comme je n’ai pas connu mon grand-père, mais j’ai toujours eu envie d’aller à leur rencontre. Je sais que j’y trouverai là quelque chose. Les fantasmes de mon enfance : neige, traîneau, aurores boréales, phoque, igloo, blizzard, ours, narval… et mes questionnements d’adulte : réchauffement climatique, autarcie, chômage, alcool, problème de santé publique, grand écart entre traditions et modernité… Je veux faire là un spectacle à partir de notre expérience sur le terrain, de nos rencontres, de nos clichés, de nos recherches et nos lectures. A la manière d’un grand collage où tous les modes d’expressions seront utilisés…

David Gauchard

CRÉATION

24, 25, 26 septembre 2015 Festival des Francophonies en Limousin (salle Jean Gagnant), Limoges


 

DIFFUSION

Saison 19-20

18-22 février 2020 Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine – TnBA

 

Saison 17-18

8-10 février 2018 CDN Haute-Normandie, Rouen

15-16 février 2018 La Méridienne, Lunéville

 

Saison 16-17
6-7 novembre 2016 Festival Théâtrales Charles Dullin, Orly
6 décembre 2016 La Halle aux Grains, Blois
14-15 décembre 2016 ATP Vosges, Epinal
4-6 janvier 2017 Château Rouge, Annemasse
11-12 janvier 2017 Le Théâtre, St Nazaire
25-28 janvier 2017 Théâtre de St Quentin en Yvelines
2 février 2017 Scènes du Jura, Lons le Saunier
23-24 février 2017 Espace Prévert, Savigny le Temple
4-7 mars 2017 Pôle El Mil.lénari, Toulouges
12-13 mars 2017 L’Archipel, Perpignan
17 mars 2017 Made in Cannes
21-23 mars 2017 Bonlieu, Annecy
28-29 mars 2017 Théâtre du Vellein, Villefontaine

 

Saison 15 – 16
3-07 octobre 2015 Théâtre Nouvelle génération, Lyon
13 octobre 2015 Théâtre Jean Lurçat, Aubusson
16 octobre 2015 Festival Marmaille / Grand Logis, Bruz
6, 7 novembre 2015 Théâtre de l’Olivier, Istres
3-4 décembre 2015 Le Canal, Redon
6-7 décembre 2015 L’Arc, Rezé
10-12 décembre 2015 La Filature, Mulhouse
16-19 décembre 2015 Le Grand Bleu, Lille
7-8 janvier 2016 Espace Jean Legendre, Compiègne
11-13 janvier 2016 Théâtres en Dracénie, Draguignan
20-22 janvier 2016 MAC, Créteil
31 janvier-1er février 2016 Festival Momix, Kingersheim
4-6 février 2016 MA scène nationale, Montbéliard
11 au 15 février 2016 Hexagone, Meylan
14-18 mars 2016 Espace Malraux, Chambéry
24 mars 2016 L’Arc, Le Creusot
31 mars-1er avril 2016 L’Echappé, Sorbiers
7-9 avril 2016 Théâtre de Villefranche
26-29 avril 2016 CDR de Tours
17-22 mai 2016 Am Stram Gram, Genève

12141590_10207810171510454_9046067530804717884_n

 

 

 

 

 

Le songe d’une nuit d’été

 

Sous la férule de David Gauchard, Shakespeare prend un sacré coup de jeune.

À la veille d’un nouvel échéancier électoral, l’artiste a choisit de se plonger dans la comédie la plus enlevée de Shakespeare « proposer un divertissement populaire, pour s’opposer à des percées populistes ».

ARTS NUMÉRIQUES ET POP ÉTHÉRÉE CONSTITUENT UN ÉCRIN ABRITANT ELFES ET FÉES DANS UNE FORÊT MAGIQUE, LE TEMPS D’UNE NUIT FANTASTIQUE GORGÉE DE PHILTRE D’AMOUR.

Pour donner naissance à un féerique contemporain, David Gauchard puise dans le high-tech comme dans une créativité de bouts de ficelle chère à Michel Gondry. La compagnie L’unijambiste mobilise un collectif aux talents multiples, baignés de culture urbaine : logiciels interactifs, triturations graphiques, beatboxing…

Astucieusement détournés, les accessoires usuels – smartphones, consoles de jeux vidéo – deviennent objets théâtraux, et des comédiens virtuels s’invitent au débotté sur grand écran. Posée sur l’électro enveloppante de Robert le Magnifique, la voix éthérée de la chanteuse Laetitia Shériff constitue un écrin enchanteur, apte à héberger les amours les plus illicites dans cette mystérieuse forêt.

 

Le Petit Bulletin (Lyon et Grenoble) / Nadja Pobel avec Aurélien Martinez

Jouer à Shakespeare

David Gauchard termine sa trilogie shakespearienne sur une note résolument optimiste. Il convoque à nouveau la vidéo et une band son (pop) pour dynamiser ce texte complexe et loufoque. Musique Maestro !

Il y a eu Hamlet / thème et variations pour questionner l’héritage et l’importante des choix. Puis un Richard III sombre (et génialement incarné par le granitique Vincent Mourlon) pour restituer une réflexion politique sur le pouvoir. Déjà deux claques saluées à chaque fois dans nos colonnes.

Non content de faire du théâtre, David Gauchard et sa compagnie L’unijambiste y adjoignaient de la vidéo et de la musique à haute dose. Plus de live avec Le songe d’une nuit d’été mais une bande son à tomber par terre avec sur scène le beatboxer Laurent Duprat et toujours Robert Le Magnifique, Thomas Poli et Laetitia Shériff aux commandes. La méthode (qui n’a rien d’un gadget) fait mouche et embarque d’emblée une salle majoritairement composée d’ados ce soir-là. Il y a donc une manière de faire du théâtre qui est divertissante et intelligente. (…) David Gauchard émerveille, et c’est exactement ce qu’il recherche.

« En faisant ce spectacle, une interrogation m’est venue à l’esprit, dit-il. Peut-être que le fait de rire ensemble est un moyen de résister, en cette période de montée du populisme… » Résultat, au plateau, tout est jeu : des quilles au début, des cubes ensuite.

Le metteur en scène s’amuse avec la matière shakespearienne à mélanger le monde d’hier et celui d’aujourd’hui et clôt ainsi sa trilogie avant de revenir à des auteurs contemporains, l’autre jambe d’une compagnie majeure dans le paysage théâtral français.

credit @ Thierry Laporte

 

 

Saison 2013- 2014

le 15 novembre 2013 au Théâtre La Méridienne / Lunéville

le 28 novembre 2013 au Théâtre de Redon

les 5, 6 et 7 décembre 2013 au Théâtre Sorano / Toulouse

le 18 avril 2014 au Théâtre du Sémaphore / Port de Bouc

Saison 2012- 2013

le 4 & 5 octobre 2012 au Fanal / St Nazaire

du 20 au 22 novembre 2012 la Coupe d’Or / Rochefort

le 2 avril 2013 à Dieppe scène nationale

le 4 avril 2013 au Théâtre de la madeleine / Troyes

 

Saison 2011- 2012

Création 16 & 17 janvier 2012 à la Scène Nationale d’Aubusson / Théâtre Jean Lurçat

les 23 & 24 janvier 2012 au Théâtre de Villefranche

les 26 & 27 janvier 2012 au Théâtre de Privas

les 31 janvier & 1er février 2012 à L’Hexagone / Meylan

le 3 février 2012 au Train Théâtre / Portes les Valence

du 7 au 10 février 2012 au Théâtre de la Renaissance / Oullins

du 14 au 16 février 2012 au Granit / Belfort

du 21 au 23 février 2012 au Théâtre de l’Union, Centre Dramatique National du Limousin / Limoges

les 13 & 14 mars 2012 au Carré Magique / Lannion

les 16 & 17 mars 2012 au Grand Logis / Bruz

le 20 mars 2012 à Château-Rouge / Annemasse

le 22 mars 2012 au Théâtre du Cloître / Bellac

le 30 mars 2012 au Théâtre Cinéma Paul Eluard – scène conventionnée de Choisy-le-Roi

le 3 avril 2012 à L’Espace Jean Legendre / Compiègne

le 5 avril 2012 à L’Hectare / Vendôme

le 13 avril 2012 à Made in Cannes

le 21 juin 2012 à L’Opéra Théâtre / Limoges